Au coin du feu de bois

L’un des nombreux avantages du Fireweed Hostel, c’est qu’il est ouvert toute l’année. En effet, on prend un risque lorsque l’on tente d’explorer les Rocheuses Canadiennes en dehors des sentiers battus, en dehors du temps qui nous est imparti. Ainsi, lorsque j’ai traversé les rues enneigées et, soyons honnête, désertes, de Field, certaine d’y trouver un coin de cheminée pour me réchauffer, je dois avouer que j’ai vite déchanté, si ce n’est pas paniqué, face à toutes les devantures fermées pour la saison. C’est bête car j’avais passé la nuit en voiture la veille et m’en étais parfaitement accommodée, mais vous savez comment c’est, il est toujours plus difficile de s’adapter lorsque l’on a des attentes ! Heureusement, l’auberge des herbes sauvages m’a sauvé la mise. Et plutôt deux fois qu’une, puisque c’est là que je suis restée coincée pendant plusieurs jours à cause de mon allumage en panne…

C’est une petite auberge à taille humaine – quatre dortoirs et deux salles de bain – avec cuisine et petit salon pour se délasser ou faire connaissance. Le propriétaire propose aussi des petits appartements privés si vous voyagez en groupe, en couple, ou que vous préférez la solitude. Le tout pour un prix raisonnable (35 CA$/nuit en dortoir). Seul bémol : l’auberge est située juste à côté du chemin ferré qui peut s’avérer assez bruyant pendant la nuit si, comme moi, vous ne dormez pas côté rue. Normalement, une bonne paire de boule quiès devrait faire l’affaire. Pour ma part, cela m’importait finalement peu tant je voyage toujours dans le temps au bruit si particulier des trains d’un autre siècle.

Et au final ce petit détail ne devrait pas vous arrêter car le lieu est confortable, agréable, bien agencé, et idéalement placé pour découvrir le Parc National de Yoho. Situé en plein milieu, vous pouvez rayonner vers la droite ou la gauche, vers le Lac Émeraude ou le Lac O’Hara, et profiter du parfait coucher de soleil entre les montagnes à votre retour. Le tout auprès d’un charmant feu de bois si l’hiver a déposé son blanc manteau, ou sur la petite terrasse en bois si l’été rayonne de ses douceurs.

IMPORTANT : Il n’y a pas la moindre épicerie sur place, donc soyez parés quand vous arrivez ! Il y a quelques restaurants, probablement ouvert pendant la haute saison mais fermés de novembre à avril.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s