Voyager et contempler la mer de nuages

… Prendre un crayon, un clavier, un carnet, une serviette en papier, ce qui nous tombe sous la main dans cet instant fiévreux où l’on dessine, de façon infime, de façon intime, ce qui nous traverse lorsque l’on part… Non pas lorsque l’on part, lorsque l’on va, d’un endroit à un autre. Lorsque notre âme s’enracine ou vole en éclat. Ou bien les deux. Et trouve les interlignes, les bifurcations de qui l’on est, fugaces, muables et changeants au grès des vents. Et se donne la liberté d’être bleue de la mer agitée un jour et rouge de la terre aride le lendemain.
… Prendre une plume, un minitel, un parchemin, une serviette de table, ce qui est à la mode ou à notre envie et raconter à toi, à moi, à nous, à vous, ces fulgurances qui nous transforment, ces infinités qui nous émeuvent, ces réalités qui nous dégoûtent, ces éminences qui nous transcendent, ces papillons qui nous transmutent.
… Prendre un stylo, une machine à écrire, un cahier, une serviette de bain, ce qui défile aussi vite que notre pensée et chanter en quelques mots, en plusieurs phrases, les mondes contenus dans un arbre, une personne, un océan ou une île… Ces lieux qui nous transpercent et qui ne sont nôtres que pour un éphémère instant parce qu’on y dépose notre sac au dos ou notre âme toute entière. L’espace d’une seconde. Le temps de toute une vie.

Ou au moins essayer…

Le Voyageur au-dessus de la mer de nuages, Caspar David Friedrich

Impromptue immobile #2

[07/07/2020] « Faiseuse de livres »

Dans quelques jours, nos mondes fugaces et partagés célébreront leur premier été et pourtant, je me fais plus absente dans vos boîtes internet et sur les pages immatérielles de notre toile universelle. Vous le savez déjà, je vous le martèle depuis des semaines ; c’est parce que, malgré ma tendance à m’éparpiller entre ici et ailleurs, j’écris sur d’autres matériaux, j’écris d’autres matières… ça prend le temps de l’escargot pour se dessiner, pour se méandrer, pour se détourner mais je m’en régale à chaque fois que je me laisse prendre par l’infini, oublieuse du temps délimité qui me suffoque si je n’y prends pas garde.

Toute à ces activités de faiseuse de livres, que puis-je vous promettre en attendant ? Que puis-je vous mettre sous la dent pour me faire pardonner mes absences inconséquentes et mes poésies irrégulières ? 

Je peux déjà commencer par du concret en mots et en images. Ce mois-ci encore, j’ai l’immense chance de voyager vers ma planète indigo orangé préférée : INDIBLOGJ’y raconte les deux semaines passées dans les allées viticoles de l’Aude à converser avec la vigne.

Et puis quoi encore ? Je peux vous dire qu’avec l’arrivée de l’été et une liberté de circuler (presque) recouvrée, j’ai suspendu les voyages vers nos Pays Imaginaires, attendant de nouveaux prétextes pour les recommencer. De même, j’ai souhaité gardé mes méandres immobiles dans le secret de mon cœur. J’ai néanmoins l’envie de parsemer mon été de quelques escapades en Terre Cathare qui viendront s’anecdoter sur vos écrans par ici de temps en temps.

J’espère que cela suffira pour le moment, que vous serez vous-mêmes à vos aventures estivales et que vous me pardonnerez mes infidélités… Je vous quitte alors, happée par le Sirocco de mes imaginations, vous tapotant de douces joies pour habiter vos pensées et vos juillets. 


  • Vacances Romaines – Jour 6

    15 septembre 2020 par

    Odeurs. Rome est belle, Rome est un raz de marée d’Histoire, Rome est un espace hors du temps et de la réalité. Rome est fascinante, mais ce soir, Rome n’est plus qu’une seule chose : Rome est pestilentielle. A vrai dire, ce n’est pas uniquement ce soir mais, ce soir, cela me prend au nez,… Lire la suite

  • Vacances Romaines – Jour 5

    4 septembre 2020 par

    Ombre et Lumière. A Flore. Depuis quelques années, si mes vagabondages m’envolent vers l’Italie, je me mets en quête des tableaux d’Artemisia Gentileschi. Je veux voir en grandeur nature ces oeuvres dont la maîtrise tournait à l’obsession, je veux respirer les couleurs qu’elles s’appliquaient à nuancer avec passion, je veux m’imprégner de ces histoires auxquelles… Lire la suite

Voir tous les articles

S’abonner à la Newsletters

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

S’abonner au blog

Recevez les nouveaux articles directement par courriels.

Rejoignez 188 autres abonnés